Visites Libres

Acheteurs- Profitez au max de vos visites libres

 

 

Les visites libres sont la règle d'or de l'industrie immobilière. Elles ont cours depuis des décennies et resteront imprégnées encore longtemps dans la pratique de l’immobilier, tant pour l’achat que pour la vente de propriétés résidentielles. En tant qu’acheteur, profitez-vous au maximum de vos visites libres?

 

Pour en tirer le meilleur profit, suivez les quelques directives qui suivent:
Profitez de la visite libre pour en apprendre plus sur le marché, sans vous commettre pour autant

Si vous projetez de déménager, la visite de quelques propriétés dans un quartier qui vous intéresse est un excellent moyen d’en apprendre plus sur les conditions de marché dans ce quartier. Qui sait ? Vous pourriez tomber sur la maison de vos rêves!

Le nouvel acheteur devrait profiter de la visite libre pour approfondir sa connaissance du marché et du quartier. La plupart des visites libres offrent de l’information et les prix des autres propriétés disponibles à proximité de celle que vous visitez. Ne quittez pas sans vous en être procuré un exemplaire.

 

Interrogez le courtier
Explorez la propriété au complet, jardin inclus. Ne vous gênez pas pour requérir, du courtier inscripteur, des réponses précises à vos interrogations sur la propriété et le quartier : comment se caractérise le quartier ? Où sont les écoles ? Les parcs ? Les terrains de jeu ? Qu’en est-il du transport en commun ?

• Renseignez-vous sur les réparations et rénovations à prévoir. Si par exemple, la fournaise date de plus de 15 ans, celle-ci devra être remplacée à plus ou moins court terme.

• Si vous êtes dans un marché actif, osez demander pourquoi le vendeur vend? Avez-vous beaucoup d’activité sur la propriété ? Avez-vous reçu des offres ? Dans un marché moins dynamique, demandez depuis combien de temps la maison est sur le marché et ce qui incite le vendeur à vendre. Un bon courtier répondra à vos questions parce qu’il sait qu’il en va de l’intérêt de son client.

Nombre de courtiers voudront s’enquérir auprès des visiteurs quant à leur projet d’achat. Ils vous demanderont : « Depuis combien de temps êtes-vous à la recherche d’une propriété? Travaillez-vous avec un courtier? Êtes-vous pré approuvés pour votre financement hypothécaire? » Pourquoi ne pas inverser les rôles ? La visite libre sera une opportunité pour vous d’approfondir vos connaissances de ce marché à la fois quant aux caractéristiques des propriétés à vendre et du marché en général.

 

Observez le comportement des autres acheteurs
On peut en apprendre beaucoup sur l’activité et l’intérêt des consommateurs pour une propriété en observant tout simplement leurs gestes et mouvements. Si les visiteurs entrent et ressortent d’une propriété aussi vite qu’ils y sont entrés, il est possible que la propriété présente des problèmes. Es-ce que les acheteurs prennent tout leur temps, interrogent le courtier inscripteur, se blottissent dans un coin pour parler avec leurs conjoints ou partenaires? Si tel est le cas, il se pourrait que le prix soit juste et qu’il s’agisse d’une propriété à haut potentiel. Si vous aussi, avez un intérêt pour cette propriété, la visite libre vous permettra de jauger votre compétition pour décrocher ce joyau.

Enfin, promenez-vous dans le quartier. Essayez de vous faire une idée de comment on se sent quand on y vit. Si possible, engagez la conversation avec un voisin.

Si vous avez un intérêt pour la propriété, assurez-vous d’informer le courtier inscripteur que votre courtier de choix fera un suivi. Autrement, le courtier inscripteur pourra conclure, peut-être à tort, que c’est lui ou elle qui vous représentera dans la transaction.